Le projet Altival

Altival est un projet de bus à haut niveau de service (BHNS) qui prévoit de  faciliter les liaisons entre le nord et le sud du Val de Marne
Le projet Altival sur tout le tracé est d’un montant global estimé à 140 millions d’euros (conception, réalisation, expropriations,…)

Initialement prévu pour relier Sucy en Brie à Noisy le Grand, la partie entre Sucy et Chennevières a été abandonnée, suite aux protestations des habitants et des militants EELV.

Altival devrait finalement passer par Ormesson et reprendra le tracé de la RD4 (Nationale 4) avant de traverser les espaces naturels du plateau. Ces aménagements sont prévus mais sans calendrier, ni budget.

Tracé :

Altival passera dans les anciennes emprises de l’Ex- VDO, depuis le Fort de Champigny jusqu’au magasin Bricorama où se trouvera la future gare du Métro Ligne 15 – Bry – Villiers – Champigny et plus loin vers Noisy Le Grand Mont d’Est RER

A champigny :

Altival ne passera pas directement par les quartiers du Bois l’Abbé ni les Mordacs car il passera plus loin, vers Emmaüs, dans les friches soit à plus de 10 à 15 minutes de marche selon les quartiers pour rejoindre le bus

Ce qui se cache derrière Altival (et qui n’est pas crié sur les toits)

Le projet Altival dans Champigny sert surtout à créer un boulevard urbain 2 x 2 voies à Champigny pour créer des zones d’activités, construire des logements pas sociaux du tout, très loin du projet initial annoncé d’améliorer les transports en commun en reliant le sud du val de Marne à Noisy le Grand.

C’est le préalable à un programme immobilier de grande ampleur qui profitera à des grands groupes industriels.

Destruction de la nature

Alors qu’on cherche à protéger les sols, à maintenir des ilots de fraîcheur, Altival et tous les projets sur l’ex VDO vont à l’encontre de tout ça et vont détruire des espaces naturels d’une grande richesse. En promettant le développement économique, on va appauvrir notre ville…

Car l’emprise du bus et de sont boulevard, c’est une bande de 25 à 30 mètres de large pour faire passer bus, voitures et poids-lourds, comme les croquis d’Altival le montrent. Les pistes cyclables sont en fait des espaces partagés vélos/piétons.

30 de large sur 2 km à Champigny, c’est l’équivalent de 5 terrain de football qui vont être imperméabilisés à jamais. C’est ce que la Mairie et Epamarne appellent un « Corridor écologique » (Source : ZAC Champigny Est).

Imaginez si on appellait le boulevard Stalingrad et ses arbres pris dans du bitume un « corridor écologique » ? On en rigolerait presque mais Altival fera 2 fois la largeur du Boulevard Stalingrad par endroit (Source croquis : dossier enquête publique Altival)

Bientôt des poids lourds partout :

Toutes les voiries sont prévues pour accueillir et permettre les manœuvres des poids lourds avec remorques (« 38 tonnes »)

Il ne restera plus grand-chose de « perméable » dans l’ex VDO malgré les promesses habituelles de « collecte de l’eau », d’aménagements paysagers, voire de végétalisation et d’agriculture sur les toits du Site de Maintenance et de Remisage Métro…

Ce projet, initié il y a plus de 15 ans, est déjà obsolète au regard de l’urgence climatique !

Rejoignez nous pour refuser ces projets « écocidaires », pour que les transports en commun ne soient pas comme lesTGV qu’on regarde passer au loin.

Pour quelques secondes de gagnées, combien d’arbres abattus ? combien de poids lourds sous vos fenêtres ? et pour quelle desserte ?

(plantes sauvages dans les espaces naturels du Plateau (ex VDO)

Coût du projet :

D’après le site internet Altival : 140 Millions mais on lit aussi dans l’enquête publique et la presse en ligne, un coût de 228 millions. Difficile de s’y retrouver

Imaginez tout ce qu’on pourrait faire avec 140 millions d’euros

(Fleurs des champs dans l’ex VDO)