Fête de la nature 2021 – 23 mai 2021 – Champigny Sur Marne

Nul besoin de partir loin pour se sentir à la campagne quand on habite Champigny-sur-Marne !

Nous vous proposons la découverte d’un coin de nature en friche, au cœur de la ville, totalement méconnu des campinois  car en retrait de tout accès routier.

Amusez-vous à en trouver l’entrée ! Parcourez librement son bois, son champ. Emerveillez-vous de la beauté de ce territoire qui est le vôtre. Retrouver le plaisir d’être en contact avec une nature encore préservée de tout aménagement.

Venez vous y poser, vous y ressourcer. Venez y rencontrer d’autres habitants de votre ville. Venez commenter cette découverte, et imaginer l’avenir de ce havre de paix accueillant une biodiversité à protéger absolument.Venez avec vos idées, vos rêves, vos notes de musique, votre univers …

Vous pouvez aussi apporter des fleurs à planter, de quoi faire un peu de nettoyage ?

Rendez-vous improvisé, sans mot d’ordre, sans organisation particulière, respectez les gestes barrières même si en extérieur, les risques de Covid sont moindres.

Rendez-vous dans le champ derrière la Résidence du Plateau, à vous de trouver l’entrée. A partir de 12h

https://fetedelanature.com/edition-2021/un-coin-de-nature-en-friche

PREMIERE VICTOIRE ! Le boulevard qui devait longer les voies Altival est supprimé sur une partie

M. Christian Favier, Le Président Du Conseil Départemental du Val de Marne vient de décider – tout seul ? – de renoncer au projet de boulevard urbain le long du site de Transport en Commun en Site Propre (TCSP) Altival.
https://www.valdemarne.fr/espace-presse/les-communiques-de-presse/transports-en-commun-altival-prend-un-nouveau-virage

Est-ce le fait d’avoir lu l’article – auquel notre association a contribué – sur l’ex VDO dans le Journal du Futur de Champigny en 2030, réalisé par « l’Alternateur » ? http://lalternateur.net/wp-content/uploads/2021/02/Journal-du-futur-Champigny-2030-web.pdf

Bon, il ne faut pas exagérer, le CD94 va quand même construire le boulevard urbain sur une partie, et réaliser Altival, cette voie de rabattement pour les bus du quartier : et au lieu de prendre de l’espace aux voitures sur des voiries existantes, ce sont les arbres, les oiseaux et les pâquerettes qui devront se pousser pour faire de la place aux bus.

Ces voies devraient quand même représenter, vu la largeur d’une voirie pour un bus en site propre et ses trottoirs, 15 mètres environ, sur 1500 m, soit 2 hectares de bitume dans des friches et jardins.

Et nous pensons que c’est le premier acte pour faire avancer les autres dossiers.
NB – On n’a pas encore entendu la réaction de Epamarne, qui est un des décideurs pour la/les futures ZAC du coin… Mais ce sont des gens polis et discrets. Ils ne répondent même pas à nos recommandés (x 3)

Dans un article du Parisien, nous lisons comment le CD94 a fait ce spectaculaire volte face : « Les élus communistes, eux, assurent que l’enquête publique avait montré l’émergence de préoccupations environnementales de la part de riverains ».

Fin 2019, quand l’enquête a eu lieu, ces élus avaient dû lire entre les lignes ou fermer les yeux, car ils étaient aux manettes pour entériner l’enquête publique, et demander la Déclaration d’Utilité Publique pour ce projet destructeur. Ils n’ont pas lu non plus les remarques et critiques de la Mission Régionale de l’Autorité Environnementale sur ce dossier.

Et quand en décembre 2019, nous avons écrit poliment au CD94 pour demander de renoncer au projet, en proposant d’autres tracés et d’autres projets pour ces friches, on nous a répondu en février 2020, avec des banalités, un copié/collé du dossier Altival.

Bref, on va continuer à se battre, mais ça sent le roussi pour Altival, car le dossier est entre les mains d’IDF Mobilités. Sans son accord pour revoir le plan des bus et créer des lignes dans le secteur, le projet a des bâtons dans les roues.

Soutenons les soulèvements de la terre

Nous relayons cet appel :

« La catastrophe écologique n’est pas à venir, elle est déjà là. Nous ne nous résoudrons pas à la contempler, impuissant-es, isolé-es et enfermé-es chez nous. Nous avons besoin d’air, d’eau, de terre et d’espaces libérés. Les causes et les responsables de la destruction des sols nous entourent : bétonisation, industries polluantes, et accaparement des terres vivrières par l’agro-industrie.

Nous voulons cibler et bloquer ces responsables. Nous voulons aussi occuper et cultiver les terres qui nous ont été arrachées. Parce que tout porte à croire que c’est maintenant ou jamais nous avons décidé de jeter nos forces dans la bataille »

A Champigny aussi, nous pouvons reprendre des terres autrefois cultivées sur le tracé de l’ex VDO et où doit passer le boulevard d’Altival. Soutenez les soulèvements de la terre !

https://lessoulevementsdelaterre.org/ #lesoulevements

Visite de l’Ex VDO avec des élèves du Lycée Marx Dormoy

Mercredi 10 mars, à l’initiative de Fanny leur professeure au Lycée Marx Dormoy, 6 élèves éco-délégué-es ont visité le site de l’ex VDO. Sur place, nous avons pu discuter avec des habitants des jardins, SDF pour la plupart, et aussi des habitants de la Résidence du Plateau, aux Mordacs. Beaucoup de questions, d’idées (« Faites une pétition ! ») sur le projet Altival, son boulevard.

Après midi active dans l’ex VDO pour un peu de communication

L’idée est venue sur un coup de tête, sans trop de préparation : comme des travaux ont commencé dans les chemins et les jardins eux-mêmes (des sondages ?), nous voulions agir. Pourquoi ne pas commencer à afficher notre lutte sur des des banderoles ? C’est chose fait au carrefour devant Emmaus.
Nous avions aussi préparé des affiches en portugais, pour éveiller l’attention des citoyens et citoyennes de Champigny qui font partie de cette communauté. Ces jardins sont les traces et l’histoire des anciens bidonvilles où nombreuses et nombreux ont vécu.

Merci à ER et FB pour les photos !

Qui fait quoi dans l’ex VDO ?

Pas facile de savoir qui fait dans les friches et jardins de l’ex VDO ! Chacun se renvoie la balle, entre la Mairie de Champigny, le Conseil Départemental, et Epamarne. En attendant, des travaux ont commencé : les portes et accès aux jardins en face d’Emmaus, ont été condamnés. Il semblerait que des sondages ont été réalisés. Cela fait suite à une affiche que nous avions prise en photo en septembre

Les chemins ont été utilisés par des engins qui ont bien « défoncé » le sol. C’est devenu très boueux et limite impraticable par endroit.

Alors, qui décide d’expulser les occupants des cabanes et jardins en plein hiver ?

Qui leur interdit l’accès à des espaces partagés depuis près de 40 ans pour certains ?

Qui détruit cet espace de mémoire, vestige des bidonvilles occupés par la communauté portugaise ?

Qui bétonne et artificialise dans ces friches ?

Il faut se réveiller… ou les derniers espaces natures de Champigny disparaitront à jamais.

2 PROJECTIONS DU NUMERO 51 DE VIDEO SUR MARNE

C’était le 18 septembre et le 3 octobre 2020 au Bar de l’Euro à Champigny Sur Marne


L’ex-VDO dans le quartier des Mordacs à Champigny sur Marne en voie de réaménagement. Une Zone A Découvrir et à Défendre.
Balade avec les mouvements :
- Le Monde d’Après – relais local de Champigny https://lemondeapres.org
- Le collectif de Défense des Jardins et Espaces verts en Val de Marne http://www.dejaenat94.org
8mn 04sec – tournage 5 juillet 2020 – Champigny sur marne
Réalisation : Marianne Palmiéri – video.marne@laposte.net – 06 80 44 30 38

Merci à Marianne, de Video-sur-Marne qui nous autorise à reprendre ce film !

Video-sur-Marne

PROJECTION CINE DEBAT DU FILM DOUCE FRANCE

Les adhérents de Dejaenat94 étaient dans la salle du Studio 66, ce jeudi 24 septembre, pour la projection du film Douce France.

Merci à l’équipe du Studio 66 et à Patrick Amson, qui a accepté cette programmation, proposée par Champigny En Transition.

Nous avons pu poser nos questions à Florent, agriculteur Bio dans l’Essonne et qu’on voit dans le film.

NETTOYAGE CITOYEN DE L’EX VDO

Avec nos amis de Champigny En Transition, nous avons participé au World Cleanup Day, en organisant un nettoyage des abords des jardins de l’Ex VDO, en face de la Déchetterie de Champigny Sur Marne. Merci au Territoire Paris Est Marne et Bois pour avoir prêté les bacs, permis leur évacuation, et pour l’accueil du personnel de la Déchetterie. Merci à la Ville de Champigny pour avoir protégé les accès par les barrières, pour notre sécurité.

Avant…
Pendant…
Au final : 4 bennes de 600 L de cannettes et de plastiques recyclables
4 bacs de 250 L de bouteilles de verre
Et 12 conteneurs de déchets « tout venant »
En tout, 15m3 de déchets ramassés sur à peine quelques mètres carrés.

Malheureusement, une quantité encore inimaginable de déchets de tous types, y compris de l’amiante, jonchent encore le sol, voire se retrouvent en strates sous ce qui est visible à l’œil nu. Nous espérons que notre action aura servi à éveiller l’intérêt pour ce « no man’s land » trop longtemps négligé